Artiste et interprète

Artiste et interprète

Grandville est un artiste, et non un artisan. Dans les premiers temps de sa carrière, il se veut peintre et expose au Salon des Beaux-Arts de Nancy. C'est cependant l'illustration des livres qui le fait vivre, tâche d'atelier, travail d'équipe, répétitif et prenant. Il ne renonce pas pour autant à son talent de dessinateur et à ses prétentions :

« J’ai suivi plutôt que donné le ton pour les parties de l'effet, de la couleur. Quand à l'expression, à la justesse du mouvement et c'est là ma prétention, je n'ai jamais suivi personne, et peu de peintres, peu d'artistes m'ont satisfait sur cette partie capitale de tout œuvre d'art. »

Dans les Fables, il exprime sa liberté d'artiste dans le choix des sujets traités et la manière de les traiter :
• par une illustration littérale de la fable ;
• par une interprétation du contenu de la fable ;
• par une évocation de la fable dans une scène tout autre.
Il peut aller de l'un à l'autre pour une même fable, mais aussi mêler deux histoires en une, traduisant dans le dessin le cheminement complexe de sa réflexion. Certains choix lui sont reprochés, et particulièrement son goût pour travestir les animaux en humains.